Samedi: à la découverte de Cuba et des montres Cuervo y Sobrinos

Il y a quelques semaines, je partais pour un voyage à Cuba…
Passionné d’Horlogerie, il me semblait bien avoir déjà entendu parlé d’une marque qui avait pris racine dans ce pays… si je vous dis Cuervo y Sobrinos ?

Allez, je vais vous raconter l’histoire de cette maison dont seuls les initiés ont la connaissance…

Imaginez une petite avenue à la Havane en 1882, Avenida Quinta, c’est là que commence la belle histoire, au sein de la boutique qui arbore fièrement l’enseigne Cuervo y Sobrinos (Cuervo & Neveux).

C’est là que se pressent les Albert Einstein ou Winston Churchill (pour ne citer qu’eux), pour qui les garde-temps de cette Maison ont ce charme latin inimitable des tropiques où le temps semble s’écouler au rythme langoureux de la salsa…

En une cinquantaine d’années, Cuervo y Sobrinos, marque fondée par par Ramon y Cuervo, maître horloger-joaillier, et développée ensuite pas ses neveux, s’est forgé une véritable réputation sur tout le continent américain. Mais pas seulement…

Durant ces années où Cuba brille de mille feux aux yeux de « l’intelligentsia », la Maison a essaimé le Vieux Continent via des succursales fondées en Allemagne pour l’accès aux métaux précieux et aux pierres, puis à Paris, pour la production joaillière, et enfin, centre horloger naturel oblige, à la Chaux-de-Fonds.

Cuervo y Sobrinos est alors au sommet de sa gloire, autant reconnu que les célèbres Maisons suisses, italiennes ou françaises qui, elles, ont fait le chemin inverse à la conquête du Nouveau Monde.

Les grands horlogers déjà actifs à l’époque ne s’y sont d’ailleurs pas trompés.
Non seulement « la Casa » havanaise proposait leurs produits mais elle a également réussi le tour de force de pouvoir inscrire son propre nom, Cuervo y Sobrinos, sur le cadran de montres coproduites avec des ténors comme Patek Philippe, Rolex ou Longines, comme les marques le faisaient alors avec Tiffany à New York ou Cartier à Paris.

Façade de la boutique actuelle à la Havane.

Hélas, la révolution cubaine de 1959, vient mettre un terme aux rêves de Cuervo y Sobrinos.
Une partie de la famille s’exile en Europe et l’activité, si flamboyante lors des années de gloire, tombe progressivement dans l’oubli.

C’était compter sans l’amour d’un passionné, Massimo Rossi qui acquiert les droits de la marque dans les années 2000, lui permettant d’accéder aux archives et aux patrimoine de la Maison, enfouis dans les sous-sols de l’ancienne « Casa » à la Havane.
Il y découvre mouvements, esquisses, registres des ventes, dessins de modèles anciens et commence à rassembler sur les marchés de collectionneurs des pièces originales de la marque.

La Havane oblige, montres mais surtout cigares ont bonne place dans la vitrine.

Depuis, des ré-éditions de modèles historiques et de très jolies nouveautés sont présentées chaque année !

J’ai eu la chance lors de mon séjour, d’être accueilli par les responsables de la boutique historique sur place: Montero, José, Mirta et Elsie.

Ils m’ont permis de pouvoir essayer quelques modèles historiques et best-sellers d’aujourd’hui, autour d’un bon café cubain ! J’ai préféré un café au rhum… et oui, dans le boutique, il est possible de venir y boire aussi un verre sur un très joli bar !

Voici quelques photos de modèles essayés sur place !

La plupart des modèles sont fournis dans un splendide écrin, qui est inspiré des très belles caves à cigare, voyez plutôt…

Je ne suis pas reparti les mains vides…

Après avoir trainé dans de nombreuses ruelles à la recherche d’un réparateur horloger…
Enfin, après quelques heures de marche, j’avais trouvé !

Je suis tombé chez un vieux réparateur horloger, et j’ai pu trouver un très beau modèle de la marque des années 20, complètement dans son jus.

Il possède un très beau cadran en porcelaine…

J’espère que vous aurez voyagé un peu avec moi à travers cet article !
Et j’espère aussi que vous aurez découvert une marque qui mérite d’être (re)connue…

Vous trouverez plus d’informations sur le site de la marque: www.cuervoysobrinos.com
#FondationdelaHauteHorlogerie

A bientôt pour de nouvelles aventures ! 🙂

Vous aimerez aussi...